La prière fut prescrite à l’ensemble des Prophètes

Cet article est la suite de : Considération de la prière, à lire au préalable.

La prière fut prescrite à l’ensemble des Prophètes

Il y a certes, parmi ce qui indique la place de la Prière et son énorme importance, le fait qu’Allah l’ait rendue obligatoire à l’ensemble des Prophètes (sur eux la prière et la paix) et qu’Il ait informé de l’importance que ceux-ci lui accordaient. On trouve ce qui indique cela et en atteste à de nombreux endroits du Noble Coran ; parmi eux  :

1 – Ce qu’Allah a dit dans l’histoire de Yoûnous (sur lui la paix et le salut) lorsque la baleine l’a avalé :

﴾ فَلَوْلَا أَنَّهُ كَانَ مِنَ الْمُسَبِّحِينَ، لَلَبِثَ فِي بَطْنِهِ إِلَىٰ يَوْمِ يُبْعَثُونَ ﴿

{( S’il n’avait pas été de ceux qui glorifient Allah, il serait demeuré dans son ventre jusqu’au jour où l’on sera ressuscité. )} [Coran : 38/143-144] ; Ibn ‘Abbâs (qu’Allah l’agrée, lui et son père) a expliqué que {( de ceux qui glorifient Allah )} signifie : « de ceux qui prient ». Et Sa’îd ibn Joubayr ainsi que Qatâdah on dit la même chose. [1]

2 – Il a rappelé au sujet de Son ami intime Ibrâhîm que lorsqu’il est parti avec Ismâ’îl (sur eux la prière et la paix) et l’a installé dans une vallée, sans rien ni personne qui puisse lui tenir compagnie, il invoqua son Seigneur et dit :

﴾ رَّبَّنَا إِنِّي أَسْكَنتُ مِن ذُرِّيَّتِي بِوَادٍ غَيْرِ ذِي زَرْعٍ عِندَ بَيْتِكَ الْمُحَرَّمِ رَبَّنَا لِيُقِيمُوا الصَّلَاةَ ﴿

({ Ô notre Seigneur, j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée [la Ka’bah], – ô notre Seigneur – afin qu’ils accomplissent la Prière… )} [Coran : 14/37] et il n’a pas évoqué une autre action que la prière. Ceci indique certes qu’il n’y a pas d’action meilleure que la Prière, que rien ne la vaut ni ne l’égale.

Allah, Exalté soit-Il, a dit :

وَإِذْ بَوَّأْنَا لِإِبْرَاهِيمَ مَكَانَ الْبَيْتِ أَن لَّا تُشْرِكْ بِي شَيْئًا وَطَهِّرْ بَيْتِيَ ﴿

﴾ لِلطَّائِفِينَ وَالْقَائِمِينَ وَالرُّكَّعِ السُّجُودِ 

{( Et lorsque Nous indiquâmes pour Ibrâhîm le lieu de la Maison (La Ka’bah) [en lui disant] : « Ne M’associe rien ; et purifie Ma Maison pour ceux qui tournent autour, pour ceux qui s’y tiennent debout et pour ceux qui s’y inclinent et se prosternent ». )} [Coran : 22/26] et Il a évoqué, parmi les invocations [d’Abraham]:

﴾ رَبِّ اجْعَلْنِي مُقِيمَ الصَّلَاةِ وَمِن ذُرِّيَّتِي رَبَّنَا وَتَقَبَّلْ دُعَاءِ ﴿

{( Mon Seigneur ! Fais que j’accomplisse assidûment la Prière ainsi qu’une partie de ma descendance ; exauce mon invocation, ô notre Seigneur ! )} [Coran : 14/40]

3 – Et Il a dit, concernant Ismâ’îl (sur lui la prière et la paix) :

 وَاذْكُرْ فِي الْكِتَابِ إِسْمَاعِيلَ إِنَّهُ كَانَ صَادِقَ الْوَعْدِ وَكَانَ رَسُولًا نَّبِيًّا ﴿

 وَكَانَ يَأْمُرُ أَهْلَهُ بِالصَّلَاةِ وَالزَّكَاةِ وَكَانَ عِندَ رَبِّهِ مَرْضِيًّا 

{( Et mentionne, dans le Livre, Ismâ’îl. Il était fidèle à ses promesses ; et c’était un Messager et un Prophète. Et il commandait à sa famille la Prière et la Zakât ; et il était agréé auprès de son Seigneur. )} [Coran : 19/54-55]

4 – Il a dit, concernant Ishâq (sur lui la prière et la paix) et sa descendance :

 وَوَهَبْنَا لَهُ إِسْحَاقَ وَيَعْقُوبَ نَافِلَةً وَكُلًّا جَعَلْنَا صَالِحِينَ، وَجَعَلْنَاهُمْ أَئِمَّةً يَهْدُونَ بِأَمْرِنَا ﴿

وَأَوْحَيْنَا إِلَيْهِمْ فِعْلَ الْخَيْرَاتِ وَإِقَامَ الصَّلَاةِ وَإِيتَاءَ الزَّكَاةِ  

{( Et Nous lui donnâmes Isaac et, de surcroît Ya’qoûb (Jacob), desquels Nous fîmes des gens de bien. Nous en fîmes des dirigeants qui guidaient par Notre ordre. Et Nous leur révélâmes de faire le bien, d’accomplir la Prière et d’acquitter la Zakât… )} [Coran : 21/72-73]

5 – Et Il a dit, dans l’histoire de Shu’ayb (sur lui la prière et la paix) lorsque celui-ci interdit à son peuple d’adorer autre qu’Allah et de tricher dans le poids et la mesure, qu’ils lui répondirent :

قَالُوا يَا شُعَيْبُ أَصَلَاتُكَ تَأْمُرُكَ أَن نَّتْرُكَ مَا يَعْبُدُ آبَاؤُنَا ﴿

﴾ أَوْ أَن نَّفْعَلَ فِي أَمْوَالِنَا مَا نَشَاءُ 

{( … « Ô Shu’ayb ! Est-ce que ta Prière te demande de nous faire abandonner ce qu’adoraient nos ancêtres, ou de ne plus faire de nos biens ce que nous voulons ?… )} [Coran : 11/87] et il y a en cela une preuve du fait qu’ils ne le voyaient pas considérer une chose comme il considérait la Prière. [2]

6 – Et Moïse (sur lui la prière et la paix) : Allah, à Lui la Grandeur et la Puissance, l’a rapproché en tant que confident et lui a parlé de vive voix. Et la première chose qu’Il lui a prescrite, après lui avoir ordonné de L’adorer, c’est l’accomplissement de la Prière, et Il n’a précisé aucune autre adoration en dehors de celle-ci. Il a donc dit, Béni et Exalté soit-Il, s’adressant à Moïse par Ses paroles sans qu’il n’y ait entre eux un quelconque interprète :

﴾ فَاسْتَمِعْ لِمَا يُوحَىٰ إِنَّنِي أَنَا اللَّهُ لَا إِلَٰهَ إِلَّا أَنَا فَاعْبُدْنِي وَأَقِمِ الصَّلَاةَ لِذِكْرِي ﴿

{( Ecoute donc ce qui va être révélé. Certes, c’est Moi Allah : point de divinité [digne d’adoration] si ce n’est Moi. Adore-Moi donc et accomplis la Prière afin de te souvenir de Moi. )} [Coran : 20/13-14], ceci indique la grande importance de la Prière et qu’elle passe en priorité devant l’ensemble des actions ; car Il n’a pas commencé Son aparté – lorsqu’Il s’adressa à lui – par une obligation primant sur elle. Ensuite, parmi les premières choses qui ont été ordonnées à Moïse (sur lui la prière et la paix) de commander aux enfants d’Israël, après qu’ils aient cru en lui, c’est d’accomplir la prière. Il, à Lui la Puissance et la Grandeur, a dit :

وَأَوْحَيْنَا إِلَىٰ مُوسَىٰ وَأَخِيهِ أَن تَبَوَّآ لِقَوْمِكُمَا بِمِصْرَ بُيُوتًا ﴿

﴾ … وَاجْعَلُوا بُيُوتَكُمْ قِبْلَةً وَأَقِيمُوا الصَّلَاةَ

{( Et Nous révélâmes à Moïse et à son frère : « Prenez pour votre peuple des maisons en Egypte, faites de vos maisons un lieu de Prière et soyez assidus dans la Prière… )}

[Coran : 10/87]

7 – Et David (Dâwoud) (sur lui la prière et la paix) le Prophète d’Allah et Son immaculé [exempt de toute souillure morale et de péché], lorsqu’il eut un manquement et voulut se repentir, il ne trouva pour son repentir aucun recours si ce n’est la Prière. Allah, Exalté soit-Il, a dit :

﴾ فَاسْتَغْفَرَ رَبَّهُ وَخَرَّ رَاكِعًا وَأَنَابَ ﴿

{( Il demanda donc pardon à son Seigneur et tomba prosterné et se repentit. )} [Coran : 38/24]

8 – Et Salomon (Soulaymân) le fils de David (sur eux la prière et la paix) lorsqu’on lui présenta de magnifiques chevaux un après-midi et que le fait de les observer lui occupa l’esprit au point qu’il en oublie la Prière du milieu de l’après-midi (Al-‘Asr) jusqu’à ce que son temps soit très avancé, il en fut affligé, regretta et se punit lui-même en se privant des chevaux qui l’avaient tant occupé qu’il dépassa le temps de sa Prière; Allah, Exalté soit-Il, dit :

 وَوَهَبْنَا لِدَاوُودَ سُلَيْمَانَ نِعْمَ الْعَبْدُ إِنَّهُ أَوَّابٌ  إِذْ عُرِضَ عَلَيْهِ بِالْعَشِيِّ الصَّافِنَاتُ الْجِيَادُ ﴿

فَقَالَ إِنِّي أَحْبَبْتُ حُبَّ الْخَيْرِ عَن ذِكْرِ رَبِّي حَتَّىٰ تَوَارَتْ بِالْحِجَابِ

 رُدُّوهَا عَلَيَّ فَطَفِقَ مَسْحًا بِالسُّوقِ وَالْأَعْنَاقِ

{( Et à David Nous fîmes don de Salomon, – quel bon serviteur ! – Il était plein de repentir. Quand un après-midi, on lui présenta de magnifiques chevaux de course, il dit : « Oui, je me suis complu à aimer les biens (de ce monde) au point [d’oublier] le rappel de mon Seigneur jusqu’à ce que [le soleil] se soit caché derrière son voile. Ramenez-les-moi ! » Alors il se mit à leur couper les pattes et les cous. )} [Coran : 38/30-33]

Ibn Kathîr (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Plus d’un parmi les prédécesseurs et les savants versés dans l’explication du Coran ont évoqué qu’il a été occupé du fait qu’on lui présente ces chevaux au point que l’heure de la Prière du milieu de l’après-midi (Al-‘Asr) ne lui échappe. Ce qu’on en déduit, c’est qu’il ne l’a pas délaissée volontairement mais par oubli, de la même façon que le Prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) fut occupé le jour [de la bataille] du fossé au point que la Prière du milieu de l’après-midi (Al-‘Asr) ne lui échappe et qu’il ne la prie qu’après le coucher du soleil. » [3]

9 – Et Il a dit, dans l’histoire de Zacharie (Zakariyyâ’) – sur lui la prière et la paix :

﴾ فَنَادَتْهُ الْمَلَائِكَةُ وَهُوَ قَائِمٌ يُصَلِّي فِي الْمِحْرَابِ ﴿

{( Alors, les Anges l’appelèrent tandis que, debout, il priait dans le Sanctuaire )} [Coran : 3/39].

10 – Et il a relaté au sujet de Jésus (‘Issâ) (sur lui la prière et la paix) que lorsqu’il parla dans le berceau, enfant, il dit :

 قَالَ إِنِّي عَبْدُ اللَّهِ آتَانِيَ الْكِتَابَ وَجَعَلَنِي نَبِيًّا * وَجَعَلَنِي مُبَارَكًا أَيْنَ مَا كُنتُ ﴿

﴾ وَأَوْصَانِي بِالصَّلَاةِ وَالزَّكَاةِ مَا دُمْتُ حَيًّا 

{( « Je suis vraiment le serviteur d’Allah. Il m’a donné le Livre et m’a désigné Prophète. Où que je sois, Il m’a rendu béni ; et Il m’a recommandé, tant que je vivrai, la Prière et la Zakât… )}

[Coran : 19/30-31]

11 – Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur, a dit, concernant les Prophètes des enfants d’Israël :

 وَلَقَدْ أَخَذَ اللَّهُ مِيثَاقَ بَنِي إِسْرَائِيلَ وَبَعَثْنَا مِنْهُمُ اثْنَيْ عَشَرَ نَقِيبًا ﴿

﴾ وَقَالَ اللَّهُ إِنِّي مَعَكُمْ لَئِنْ أَقَمْتُمُ الصَّلَاةَ وَآتَيْتُمُ الزَّكَاةَ وَآمَنتُم بِرُسُلِي 

{( Et Allah prit certes l’engagement des enfants d’Israël. Nous nommâmes douze chefs d’entre eux. Et Allah dit : « Je suis avec vous, pourvu que vous accomplissiez la Prière, acquittiez la Zakât, croyiez en Mes messagers… )} [Coran : 5/12].

12 – Et Il, à Lui la Puissance et la Grandeur, évoqua les Prophètes un par un, les décrivit, puis dit :

 أُولَٰئِكَ الَّذِينَ أَنْعَمَ اللَّهُ عَلَيْهِم مِّنَ النَّبِيِّينَ مِن ذُرِّيَّةِ آدَمَ وَمِمَّنْ حَمَلْنَا مَعَ نُوحٍ ﴿

وَمِن ذُرِّيَّةِ إِبْرَاهِيمَ وَإِسْرَائِيلَ وَمِمَّنْ هَدَيْنَا وَاجْتَبَيْنَا 

﴾ إِذَا تُتْلَىٰ عَلَيْهِمْ آيَاتُ الرَّحْمَٰنِ خَرُّوا سُجَّدًا وَبُكِيًّا 

{( Voilà ceux qu’Allah a comblés de faveurs, parmi les Prophètes, parmi les descendants d’Adam, et aussi parmi ceux que Nous avons transportés en compagnie de Noé, et parmi la descendance d’Abraham et d’Israël, et parmi ceux que Nous avons guidés et choisis. Quand les versets du Tout Miséricordieux leur étaient récités, ils tombaient prosternés en pleurant. )} [Coran : 19/58] ; Il informa ainsi du fait que l’ensemble des Prophètes se réfugiait dans la prière, qu’ils adoraient Allah et se rapprochaient de Lui par l’intermédiaire de celle-ci. Enfin, Il dit :

﴾ فَخَلَفَ مِن بَعْدِهِمْ خَلْفٌ أَضَاعُوا الصَّلَاةَ وَاتَّبَعُوا الشَّهَوَاتِ فَسَوْفَ يَلْقَوْنَ غَيًّا ﴿

{( Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la Prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront bientôt dans « Ghayy » )} [Coran : 19/59]. « Ghayy » est une vallée de l’Enfer. [4]

Et le Messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a informé du fait que les Prophètes qui l’ont précédé (que les prières d’Allah soient sur eux) n’ont cessé de prier les cinq prières qu’a prié Jibrîl (L’Ange Gabriel) lorsqu’il a dirigé le Prophète (qu’Allah prie sur lui et le salue) en prière. Ainsi, Ibn ‘Abbâs (qu’Allah l’agrée, lui et son père) a dit : « Le Messager d’Allah (qu’Allah prie sur lui et le salue) a dit : « Jibrîl m’a dirigé dans la prière à la maison à deux reprises, il a prié la prière du midi (AdhDhuhr) au moment où le soleil commençait à décliner, et il pria la prière du milieu de l’après-midi (Al-‘Asr) au moment où l’ombre d’une chose est semblable à la taille de celle-ci, et il pria la prière du coucher (Al-Maghrib) au moment où le jeûneur rompt son jeûne, et il pria la prière du soir (Al-‘Ishâ’) au moment où disparût la lueur rouge à l’horizon, et il pria la prière de l’aube (Al-Fajr) au moment où boire et manger devient interdit au jeûneur ; le demain, il a prié la prière du midi (AdhDhuhr) au moment où l’ombre d’une chose est semblable à la taille de celle-ci, et il pria la prière du milieu de l’après-midi (Al-‘Asr) au moment où l’ombre d’une chose est semblable au double de la taille de celle-ci, et il pria la prière du coucher (al-Maghrib) au moment où le jeûneur rompt son jeûne, et il pria la prière du soir (Al-‘Ishâ’) au moment où le tiers de la nuit fut écoulé et il pria la prière de l’aube (Al-Fajr) au moment où elle s’était découverte ; ensuite il se tourna vers moi et dit : « Ô Muhammad ! Le temps qui se trouve entre ces deux moments, c’est le temps des Prophètes qui t’ont précédé ! » Rapporté par Al-Marwazî dans son livre : « Considération de la valeur de la prière », n°29 [5] ; et c’est aussi de ce livre que proviennent les points profitables évoqués précédemment, sous leur forme résumée.

Q’Allah nous facilite le fait de considérer la prière [à sa juste valeur] ainsi que [celui] de l’accomplir de la meilleure des façons ; c’est certes, Lui, Celui qui entend les invocations.

[À suivre…]

  • Traduit par : Abdallah abou Ahmad pour bintadnan.fr
  • Première mise en ligne le 24 Shawwâl de l’année hégirienne 1438 correspondant au 19 Juillet 2017.

______________________________

[1] Voir : Tafsîr At-Tabarî.

[2] L’illustre savant As-Sa’dî (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit, lors de l’explication qu’il a faite de ce verset :  « La prière n’a certes cessé d’être légiférée pour les Prophètes précédents et elle fait certes partie des meilleures actions, au point que ses vertus et sa préséance sur le reste des autres actions soient [même] reconnues par les mécréants ! Elle empêche certes la turpitude et le blâmable, elle est une balance pour la foi et ses rites. Et par le fait de l’accomplir se parachèvent les états du serviteur, tout comme, par le fait de ne pas les accomplir, se troublent ses états religieux. »

[3] Tafsir ibn Kathîr : (vol.7/p.65).

[4] Tafsîr At-Tabarî : (Vol.17/217-218).

[5] Rapporté par Ahmad (3322), Abou Dâwoud (393), At-Tirmidhî (149), et Al-Albânî l’a considéré comme authentique dans son livre : « Sahîh Al-Jâmi’ » (1402).

Source : Livre « Considération de la Prière » du Shaykh ‘abd Ar-Razzâq fils de ‘abd Al-Mouhsin Al-Badr (Qu’Allâh, Exalté soit-Il, les préserve)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *